Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les synchronicités de Judy Garland

Imprimer Pin it!

Dans la longue série des histoires à synchronicités, celle de Judy Garland mérite un examen plus approfondi.
Est-ce nécessaire de présenter Judy Garland (1922-1969), l'un des destins les plus tragiques que le Hollywood de l’âge d’or ait connu ?
JUDYGarland.jpgActrice, chanteuse et danseuse américaine, la petite fiancée de l'Amérique a été considérée par l'American Film Institute comme la huitième meilleure actrice de légende du cinéma (classement un peu curieux, mais bon...)
Décédée à 47 ans, broyée par le système hollywoodien, les addictions, les dépressions, l’anorexie et les insomnies, Judy Garland fut l'interprète inoubliable de films mythiques comme Le Magicien d'Oz (1939), Le Chant du Missouri (1944) ou Une étoile est née (1954). Elle est également la mère d'une autre star, Liza Minelli.

La date de sa mort dans l'un de ses films

La première coïncidence de taille a été décelée après sa mort. Dans l'un de ses films "Summer Stock" (La Jolie fermière, 1950), Judy Garland joue le rôle d'une jeune agricultrice sur le point d'acheter le tracteur de ses rêves. Dans l'une des séquences du film, on la voit passer devant un calendrier mural qui indique en grandes lettres "22 juin 1949".
Judy Garland mourra vingt ans jour pour jour après cette date, le 22 juin 1969 à Londres, à l'âge de 47 ans.
Simple coïncidence ou un peu plus ? Quelles étaient les probabilités pour qu'un plan d'un film prévoit de montrer un calendrier sur lequel figure une seule date, celle de la mort de l'actrice principale qui passe devant ?

Judy Garland et la tornade du Kansas

Tous ceux qui ont vu Le Magicien d'Oz savent que la petite fille Dorothy (jouée par Judy Garland) et son petit chien Toto, qui habitent au Kansas, sont enlevés avec leur maison par une tornade et transportés dans un pays merveilleux du nom d'Oz.
Or, une autre coïncidence frappante voudrait qu'un journal rapportant la mort de Judy Garland comme information principale aurait eu, en information complémentaire, un titre sur une tornade qui aurait dévasté le Kansas ce jour-là. Durant longtemps, cette deuxième coïncidence a été considérée comme une légende.

Mais des curieux ont effectué quelques recherches et ont d'abord trouvé qu'il y a vraiment eu un tornade le 22 juin 1969 dans le Kansas.
Pourtant, dans TornadoProject.com, il n'est fait état d'aucune tornade ce jour-là dans le Kansas. D'ailleurs, cette année-là, l'activité des tornades est relativement faible : 17 contre environ 75 d'habitude.
Cependant, dans le comté de Saline, une tornade de type F3 (assez puissante, pas de victime, mais 60 blessés) a bien sévi mais le 21 juin vers 22h40, c'est-à-dire le 22 juin vers 4h40 du matin heure de Londres, ville du décès de Judy Garland.
On ignore la date exacte de la mort de l'actrice mais c'était après minuit, dans la nuit du 21 au 22 juin...

Kansas.JPGEt plus étonnant encore, c'est que le St Petersburg Times du 23 juin 1969 fait bien mention de la tornade du 21 juin dans le comté de Saline (Kansas) et juste à côté une photo de Judy Garland et d'autres protagonistes du Magicien d'Oz pour illustrer un article revenant sur la mort de l'actrice.
D’autres articles de presse suggèrent que la tornade a frappé Salina « tard dans la nuit » ce qui pourrait vouloir dire après minuit le 22 juin, soit vers 6, heure de Londres. Dans tous les cas, la légende avait un fond de vérité !

190911180528-01-style-remember-when-judy-garland-dorothy.jpgQuant au film Le Magicien d'Oz, il regorge de faits insolites.
Ainsi, certains y ont vu une métaphore de la mortalité à travers la description de ce qui ressemble à une expérience de mort imminente.
De même, tous les fans de Pink Floyd connaissent la troublante correspondance entre l'album The Dark Side of the Moon et Le Magicien d'Oz, les images du film semblant parfaitement correspondre aux compositions du groupe anglais. Du moins dans l'imaginaire collectif...

Écrire un commentaire

Optionnel