Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mystères des Alpes du Sud : Un fantôme rôderait-il autour du lac de Serre-Ponçon ?

Imprimer Pin it!

Amédée, c'est sous ce nom qu'on connait l'homme du lac dans la région. Depuis les années 80, la police recevrait les signalements de touristes disant l’avoir aperçu sur les berges du lac de Serre-Ponçon dans les Alpes du sud. Pourtant, l'homme est décédé depuis la fin des années 60...

Selon le Muséoscope du Lac, situé à Rousset à l'ouest du lac, le dénommé Amédée, ouvrier de son état, habitait dans le coin avant les travaux qui ont permis d’édifier le barrage au début des années 60.
L'homme s'était fait remarquer en exprimant un refus catégorique face à la menace d'expropriation.
Bien que très en colère face à la poursuite de l’ouvrage, il avait préféré quitter son domicile avant que le barrage ne soit inauguré. Sur le site, on avait attribué au mystérieux Amédée tous les événements inexpliqués survenus lors des travaux : accidents, découverte d’un corps anonyme…
Sans bien entendu jamais rien prouver ni mettre la main sur ce personnage étrange qui, au fil des décennies, est devenu le fantôme du lac de Serre-Ponçon.

Toutes sortes de rumeurs circulent sur Amédée, notamment autour de photos et de vidéos le montrant indique à des décennies d'intervalle. Le Muséoscope expose une photo d’un homme qui pourrait être Amédée.

Ce que j'en pense

Selon toute vraisemblance, il s’agit d’une légende locale. L'histoire est très peu documentée, on ignore l'identité exacte du fameux Amédée (pour autant qu'il ait réellement existé un jour). De plus, il est sensé apparaître sur les berges du lac, mais celles-ci sont longues de plus de cent kilomètres. A-t-on déjà eu connaissance d'un fantôme avec un "rayon d'action" aussi important ?
Comment souvent, le traumatisme suscité par la disparition d'un ou plusieurs villages, aujourd'hui engloutis, se traduit par la naissance d'un récit imaginaire, dans lequel on peut déceler, en filigranes, certains ressentiments ou frustrations.

Malgré tout, qui sait si, un jour de randonnée autour du lac, vous ne ferez pas une rencontre déroutante ?

En attendant, vous pouvez toujours visiter le Muséoscope : www.museoscope-du-lac.com

Et les enfants peuvent lire avec plaisir “Le fantôme de Savines, village englouti” de Marie-France et Jean-Christophe Sarrazin, illustré par Silvio Paradiso, collection “Les contes savants du p’tit montagnard” : en savoir plus sur ce livre 

Source : Dauphiné Libéré - Crédit photo : Muséoscope du Lac

Important : ce texte est sous copyright. Interdiction formelle de le reproduire sans l'autorisation de l'auteur.

Écrire un commentaire

Optionnel